Patrimoine

Le jour où j’ai voulu investir 80k€ dans une voiture de luxe (Aston Martin) FAKE

FAKE voir l’article Le jour où je suis bien passé pour un pigeon

Je rentrais d’un déplacement professionnel quand j’ai fait la connaissance dans le TGV d’un contrôleur un peu hors du commun. Il était seul pour gérer le Bordeaux-Paris. Je vous passe les détails mais nous avons commencé à sympathiser et discuter de tout et de rien.

Et puis pour je ne sais quelle raison, nous sommes venus à parler placements. Et pour le coup, ce gars avait opté pour un investissement audacieux.

Il achetait des voitures de luxe pour les louer aux touristes de passage dans la région, essentiellement des américains qui se rendaient dans les grands châteaux de Bordeaux et de Saint Emilion.

J’écoutais attentivement quand soudain j’ai tilté. Il avait remboursé sa première Aston Martin en 8 mois. On parle de 80k€.

Son modèle économique est le suivant :

  • trouver une Aston Martin en occasion récente (profiter des gars qui s’emballent sur ce type de véhicule et qui ne peuvent pas l’entretenir au quotidien)
  • la proposer en location au week-end ou à la semaine sur des sites américains
  • confier la gestion de la location au concessionnaire Aston Martin de Bordeaux, situé à moins d’un kilomètre de l’aéroport.

Pourquoi Aston Martin ?

Sa réponse est simple, c’est une voiture de luxe de grand standing qui n’est pas trop ostentatoire et qui colle parfaitement avec sa cible : américain 50+, classe supérieure ++, en couple sans enfant et surtout qui a passé l’âge de conduire comme un fou. En gros, il voulait coller avec la clientèle de luxe qui visite les grands châteaux bordelais.

De plus, Aston Martin, c’est plutôt très fiable, le coût d’entretien n’est pas inabordable, la cote à la revente est généreuse, le combo parfait pour un bon rendement locatif.

Combien il louait la voiture ?

Environ 3000€ le week-end, dégressif pour la semaine.

En admettant des frais de gestion de location à 20% par le concessionnaire, la location de la voiture lui rapporte 2400€ par week-end.

Sans compter les semaines pleines de location notamment à partir du printemps, il peut amortir son investissement en 33 week-end.

80000€ / (3000€ – 20% de commission : 2400€) = 33.3 weekend.

En rajoutant les locations à la semaine, on peut donc bien parvenir à un amortissement de la voiture en 8 mois.

(pour être précis, il faudrait rajouter les intérêts si emprunt et l’assurance de la voiture)

Pour la petite histoire, il en était déjà à sa troisième Aston Martin, et n’avait même jamais pris place derrière le volant, les automobiles ne l’intéressant pas.

J’en ai pas dormi pendant 1 mois, et j’y pense encore.

Partager cet article :